Indépendance/agriculture

Publications sur l’indépendance professionnelle avec Sibylle Gollac :

2014, entrée « Travailleurs indépendants » in P.-M. Chauvin, M. Grossetti et P.-P. Zalio (dir.), Dictionnaire sociologique de l’entrepreneuriat, Presses de Sciences Po.

2014, entrée « Famille » in P.-M. Chauvin, M. Grossetti et P.-P. Zalio (dir.), Dictionnaire sociologique de l’entrepreneuriat, Presses de Sciences Po.

2013, « Le fils préféré ? Le repreneur et ses frères et sœurs dans les familles d’indépendants contemporaines » in F. Boudjabaa (dir.) Travail, solidarités familiales et mobilité sociale dans les sociétés rurales (XVe-XXe siècle), Rennes, Presses Universitaires de Rennes.

2010, « Les transferts économiques dans la reproduction sociale : le cas des familles d’indépendants », Idées, n°162, p. 22-32 (lien).

2007, « Le silence des pratiques. La question des rapports de genre dans les familles d’indépendants, Sociétés et Représentations, n°24, p. 43-58 (lien).

2009, Compte-rendu de l’ouvrage de Florent Schepens, Hommes des bois ? Socio-anthropologie d’un groupe professionnel, Paris, Comité des travaux historiques et scientifiques, 2007 pour Sociologie du travail vol. 51, n°3, p. 434-436.

Publications sur les agriculteurs dans la société française

2014 (coord), Les agriculteurs dans la France contemporaine, n° 96 spécial de la revue Sociétés Contemporaines [avec G. Laferté et I. Bruneau] (lien)

couverture de SOCO_096

Que sont devenus les agriculteurs et les agricultrices dans la société française ? Cette question mérite l’attention des sciences sociales tant le secteur agricole a connu des évolutions majeures au cours des cinquante dernières années.

Certaines sont bien documentées, comme la forte diminution du nombre d’agriculteurs, l’extension des surfaces cultivées et les transformations technico-économiques des exploitations. En revanche, le sujet des agriculteurs et des agricultrices eux-mêmes reste peu analysé, qu’il s’agisse de leur origine et trajectoire sociale, de leurs revenus et de leurs patrimoines et, plus généralement, de leur mode de vie et de leurs pratiques sociales, politiques et culturelles.

A partir d’enquêtes récentes sur l’embourgeoisement de certaines fractions de cet espace social (Gilles Laferté), sur de jeunes Parisiens qui s’installent comme maraîchers (Jean-Baptiste Paranthoën), sur l’analyse des divorces et donc des rapports de sexe et de classe en agriculture (Céline Bessière et Sybille Gollac) et sur le devenir ouvrier d’enfants d’agriculteurs (Julian Mischi), ce numéro explore les rapports contemporains à l’école, les modes d’accès aux métiers, les relations de couple et les changements des modes de vie des agriculteurs. On découvre alors la très grande diversité sociale du « monde agricole », l’ampleur des clivages qui séparent les différents groupes, qu’ils soient rapportés à la structure sociale nationale ou repositionnés dans les espaces sociaux localisés où ils résident.

2013, Représenter les agriculteurs,  coordination du n°103 de la revue Politix [avec I. Bruneau et G. Laferté]

Politix

Que devient-il des représentations syndicales, médiatiques et professionnelles des agriculteurs dans la France contemporaine ? Les évolutions majeures du secteur agricole ces quatre dernières décennies — diminution drastique du nombre d’exploitations et de la population active agricole, mondialisation des marchés, encadrement supranational des politiques agricoles — obligent à renouveler ces questions, délaissées par les sciences sociales depuis le milieu des années 1980. Ce numéro participe ainsi au renouveau des travaux sur les agriculteurs dans la société française et présente des enquêtes récentes qui donnent à voir la diversité des structures qui parlent en leur nom et la forte concurrence des logiques de définition des intérêts (édito-integral)

2012, « Les agriculteurs et leur patrimoine : des indépendants comme les autres ? » Economie et Statistique n°444-445, p. 55-74 [avec C. de Paoli, B. Gouraud et M. Roger] (pdf).

2012, entrée « Paysans et Agriculteurs » in A. Bevort, A. Jobert, M. Lallement, A. Mias, Dictionnaire du travail, Paris, PUF Quadrige, p. 530-536.

2011, « Les séparations conjugales dans les familles agricoles, Informations sociales, n°164, CNAF, p. 64-71 (lien).

2011, « La vie moderne de R. Depardon : la beauté de la mort paysanne », Revue de Synthèse, t. 136, 6ème série, n°3 [avec Ivan Bruneau], p. 448-454.

2008 (coord.) « Famille, Travail, Ecole et Agriculture », Introduction au n° spécial Actualité de la reproduction des groupes sociaux agricoles en France, Revue d’études en Agriculture et Environnement, n°88, vol 3, p. 5-20, [avec Christophe Giraud et Nicolas Renahy] (lien).

2008, « Se marier pour aller jusqu’au bout ensemble ? Ruptures conjugales et transmission des exploitations agricoles dans la lignée » Revue d’études en Agriculture et Environnement, n°88, vol 3, p. 47-70 (lien).

2008, Compte-rendu de l’ouvrage de Gilles Laferté, La Bourgogne et ses vins : image d’origine contrôlée, Belin, 2006, pour la revue Politix, n°83.

2007, (coord.) Les mondes ruraux à l’épreuve des sciences sociales, actes du colloque des 17-9 mai 2006, avec E. Doidy, O. Jacquet, G. Laferté, J. Mischi, Y Sencébé, Quae/Symposcience (lien).